En grande réflexion

En ce moment avec Papa Fatigué, nous sommes en pleine réflexion sur l'école et l'avenir de nos Lutins.

premiere rentrée scolaire

Avant que Petit Chou fasse sa rentrée en septembre nous avions longtemps parle d'ief, nous faisions beaucoup d'activités avec lui car il était très demandeur.
On a eu droit de nombreuses à fois à des "Mais il va s'ennuyer à l'école si vous apprenait tout ca" mais nous ne faisions que répondre à ses attentes.
Je me voyais mal lui répondre à une de ses questions "Je ne t'explique pas maintenant parce que tu l'apprendra plus à l'école, là ce n'est pas le moment/l'âge d'apprendre ça". S'il me le demande, s'il veut savoir je lui explique avec plus ou moins de détails selon la question mais je ne renvoie pas la réponse à plus tard ou à quelqu'un d'autre.


Nous l'avons tout de même inscrit à l'école car il nous avait réclamé d'y aller (il voyait les enfants dans la cour lors de nos promenades).
Le premier jour tout c'est bien passé puis il y a eu de plus en plus de pleurs... Jusqu'à la rentrée des vacances d'automne. A partir de ce moment là, plus de pleurs, Petit Chou avait pris ses repères et rentrait à l'école sans problème. Juste avant les vacances de Noël il a réclamé d'y aller l'après-midi.


Aujourd'hui Petit Chou va donc à l'école le matin, il rentre déjeuner à la maison puis y retourne l'après-midi. Mais j'ai l'impression qu'il s'ennuie, quand il rentre il me réclame des activités, des fiches, du bricolage... Nous avions un peu limité depuis la rentrée car du haut des ses tout juste 3 ans Petit Chou me disais souvent "Ça sert à rien d'aller à l'école puisqu' on fait des activités à la maison !".

Il est dans une classe à double niveau, il voit donc les "grands" faire des choses qu'il sait déjà faire (par exemple le découpage) mais qu'il n'a pas le droit de faire car il est "trop petit". Du coup en rentrant à la maison, il a besoin de remplir ses attentes qui ne sont pas comblées à l'école.

fiche travail maison ief

Nous avons également eu des problèmes de communication avec les enseignements qui ne nous ont pas plu à Papa Fatigué et moi même, des problèmes d'attention face aux nombreux élèves (je comprends que ce soit difficile aussi pour les enseignants de devoir gérer presque 30 enfants de 3-5 ans).

Les enseignants eux n'ont pas l'air de remarquer quoi que ce soit mais je sais que Petit Chou est bien différent à l'école et à la maison. Selon son livret d'évaluation Petit Chou, après un début difficile, participe volontiers aux activités et a un vocabulaire impressionnant.



Face à ces petits problèmes qui nous embêtes finalement de plus en plus, nous avons recommencé à parler d'ief, d'école alternative... Nous nous renseignons à droite à gauche de ce qui est faisable ou pas et nous réfléchissons tout en reprenant les activités que Petit Chou nous réclame.


J'ai donc décidé de créer une nouvelle catégorie sur le blog dans laquelle je partagerait nos activités un peu plus "éducative". Cette catégorie s'appellera donc Dans notre cartable.

CONVERSATION

6 commentaires:

  1. Coucou
    Juste une question, ton fils ne serait pas un peu jaloux de sin frère qui lui peut faire des activités avec toi ?.
    Ici l'année de PS a été très dure pour Mini J, de nombreuses crises pour ne pas y aller.... Je redoutais la rentrée, gérer Petit K qui entrait en PS et Mini J en MS dans 2 classes différentes. Eh bien agréable surprise, Mini J est contente d'aller à l'école cette année. Je m'étais dis que peut être déjà n'aimait pas l'atsem ou la maitresse, mais pour les avoir vu en dehors de l'école, j'ai compris que non puisqu'elle a filé dans leurs bras. Donc juste de la jalousie inconsciente envers son frère.
    Par contre je suis tout a fait pour qu'il fasse des activités en plus avec vous, si il a besoin d'apprendre et réclame il faut l'aider pour ne pas que plus tard il n'avait plus envie.
    Bon courage et bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas vraiment que ca puisse être ça. Surtout au début vu que son frère était encore petit nous ne faisions pas encore d'activité ensemble.
      Pour les activités j'ai vraiment décidé de ne plus me prendre la tête avec l'école et de répondre a ses attentes et ses demandes au moment où elles arrivent.

      Supprimer
  2. Je fais l'IEF avec ma fille et sur des forums je vois souvent des mamans d'enfants scolarisés qui hésitent à répondre aux demandes de leurs enfants car celles-ci sont en avance sur le programme scolaire. Cela me rend toujours un peu triste, car soit elles répondent aux demandes de leur enfant qui va s'ennuyer à l'école. Soit elles n'y répondent pas et il va s'ennuyer à la maison.
    Dur dur de trouver un équilibre.
    Du coup, j'avoue être ravie de vivre sans école et de ne pas jeter un oeil sur le programme pour ne pas stresser sur les retards et avances possibles de ma fille.
    Bon courage à toute la famille pour trouver votre équilibre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t’avoue que je n'ai pas regarder le programme non plus. Je sais seulement que dans sa classe de PS ils ne font pas de découpage car la maîtresse nous l'a dit à la rentrée.
      Ca m’embête vraiment qu'il s’ennuie à l'école mais je veux vraiment répondre à ses attentes. Le Papa n'est pas encore très très chaud pour l'IEF mais j'ai espoir de le faire changer d'avis en faisant faire les activités que demande Petit Chou et en lui faisant voir que nous pouvons y arriver.
      Merci.

      Supprimer
  3. Une chose est certaine selon moi, vous avez la bonne formule en répondant à ses attentes... L'enfant a Besoin de s'épanouir au fur et à mesure de ses intérêts grandissants. :-)
    Mon garçon (scolarisé durant près de 5 ans) a demandé un jour, en classe, une question à propos des tables de multiplication (il avait alors 7 ans et était particulièrement intéressé) et la maîtresse de lui répondre :" Oh lala... Tu es bien en avance mon petit. Tu verras ça dans 2 ANS!!"
    Inutile de dire que 2 ans plus tard, il n'a non seulement plus l'intérêt pour les tables, mais certaines habiletés pour y arriver n'y sont plus (vu le manque de motivation)
    Bref, depuis un an, IEF et la motivation revient peu à peu (pas encore les tables) mais apprendre au "bon moment" porte ses fruits sur le long terme... Bonne chance, et vive l'enthousiasme des enfants!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment ce que je pense aussi. Je remarque vraiment que dès qu'on répond à ses attentes il retiens beaucoup plus facilement vu que c'est lui qui a choisi. Je pense que c'est de là que vient son "impressionnant" vocabulaire. On lui répond avec les "vrais" mots, une poule n'est pas une "cocote", un cheval n'est pas un "dada" ou même un stéthoscope est un stéthoscope.

      Supprimer

En direct d'Instagram